Monique Tribillac

Thérapie émotionnelle intuitive et psycho-corporelle

Déprogrammation thérapeutique des maladies

Consultations individuelles – Thérapies en petit groupe

Monique Tribillac

Thérapie émotionnelle intuitive et psycho-corporelle

Déprogrammation thérapeutique des maladies

Consultations individuelles ou- Thérapies en petit groupe

Monique Tribillac

Thérapie émotionnelle intuitive et psycho-corporelle

Déprogrammation thérapeutique des maladies

Consultations individuelles – Thérapies en petit groupe


!!!   NOUVEAU   !!!    Il est désormais possible d’accéder à une VISIO CONSULTATION via la plateforme ZOOM. Le prix de la séance d’une heure est de 60 €, et payable avant la séance, pour valider l’accès à la salle de consultation. Pour de plus amples renseignements, veuillez me contacter par téléphone.   

Entre confrontation et accueil, je vous propose d’avancer dans un travail honnête sur soi, pour vous libérer des conditionnements et des souffrances de votre histoire personnelle et transgénérationnelle, qui vous bloquent au niveau personnel et relationnel, et d’accéder à vos ressources créatives intérieures ; à Laroque des Albères et à Saint Jean Lasseille près de Perpignan-Pyrénées Orientales-66.

Je vous accompagne dans le processus de « Libération du Ressenti par le dialogue tonico-émotionnel » -Thérapie émotionnelle intuitive et psycho-corporelle brève qui prend en compte l’individu dans sa globalité, et combine diverses disciplines de façon parfaite, dont le but est d’expérimenter en pleine conscience le retour vers un équilibre profond et durable entre le corps et l’esprit.

Je vous invite à participer pleinement à ce processus dont la résolution libère vos mémoires en souffrance. Vous pouvez alors goûter cette complétude intérieure, qui laisse place à l’énergie en vous pour créer de nouveaux projets.

Mon parcours  –  mes compétences

Après un parcours de dix-huit ans dans les affaires, un événement traumatique fait exploser ma vie et bouleverse toutes les certitudes que j’avais à l’époque. Après avoir traversé bien des déserts semés de remises en question et de deuils, les voiles de l’illusion se lèvent un à un et la vie m’appelle vers un autre destin. C’est le début d’une quête de vérité et de sens pour moi.

 

L’Esprit

Je m’engage sur la voie chamanique en 2004 ; un travail intensif dans le monde de l’invisible, qui a duré trois ans. Un voyage au cœur de soi qui m’emmène dans les profondeurs de mon être, à la rencontre de mes zones d’ombre. Des expériences de conscience modifiée au son du tambour et des chants sacrés, par la danse, la transe, la méditation, la prière, le jeûne, la quête de vision, seule dans la forêt, m’amènent à me confronter à mes peurs, à ma folie, de grands moments d’inconfort à traverser et le sentiment profond que « quelque chose de plus grand » veille sur moi. 2005 c’est un séjour en immersion avec des chamanes Shipibos et cérémonies avec les plantes sacrées, en Amazonie péruvienne.

 L’énergie

Les prêtres des hauts plateaux andins à Cuzco, m’initient à la Tradition Andine, technique puissante de maîtrise des énergies.

Le Corps

En parallèle je m’initie à la biologie des êtres vivants, au décodage des maladies et à la psycho-généalogie. C’était clair pour moi que ces trois niveaux de l’être : le corps, l’esprit et l’énergie étaient intrinsèquement liés et entraient dans une vision de thérapie globale de la personne. Il me restait à trouver le processus thérapeutique qui pouvait intégrer ces trois notions et traiter l’individu dans sa totalité.

L’art thérapeutique 

Je l’ai trouvée en 2007 auprès de Jean Lerminiaux, neuro et pédopsychiatre qui m’enseigne la connaissance des mécanismes subtils qui régissent le cerveau, le corps et qui expliquent les maladies, et comportements de vie compulsifs ; assisté d’Angela Hoffmann, kinésithérapeute et kinésiologue, il me forme à la thérapie de « La libération du Ressenti par l’inversion du dialogue tonico-émotionnel ».

Je m’enrichis d’autres formes de thérapies- art-thérapie, danse-thérapie, participe à des stages de clown ; me forme au massage métamorphique, au shiatsu, développe mes dons de magnétisme et de cryptesthésie ; m’initie à la programmation neuro-linguistique, à l’hypnose éricksonienne et à la communication non violente.

Je m’imprègne également de la sagesse des Grands Maîtres égyptiens, indiens et tibétains ; de la connaissance des scientifiques qui ont su allier la spiritualité dans leurs découvertes ( physique et physique quantique, biologie cellulaire, épigénétique, etc.).

Accompagnatrice sur les voies du cœur et de l’éveil de la conscience – Accoucheuse de l’être

Trois personnes m’ont inspirée et ont influencé ma vision thérapeutique Byron Katie, Isabelle Padovani et Grégory Mutombo,  elles me rappellent les qualités de cœur nécessaires à un thérapeute- l’humilité et l’humour, la bienveillance et la compassion, la présence et l’écoute. 

En 2015 Je retourne auprès de Jean Lerminiaux et Michèle Glorieux thérapeute et spécialiste en psychomotricité relationnelle, je me forme au niveau 2 du même processus thérapeutique et participe à la formation en tant qu’assistante animant des ateliers corporels ; puis pars travailler auprès des chamanes Shipibos, dans le bassin amazonien du Pérou.

Une thérapie brève par le processus de « La Libération du Ressenti par le Dialogue Tonico-émotionnel »

C’est quoi

La Libération du Ressenti par le dialogue tonico-émotionnel est un processus thérapeutique qui intègre, parmi d’autres, des concepts scientifiques développés par diverses disciplines, telles que :

les neurosciences, l’éthologie, la linguistique, pour, en les intégrant, comprendre et utiliser :

la psychobiologie et la psychogénéalogie, les thérapies systémiques, comportementales, cognitives, la gestalt thérapie, la somatic experiencing, l’hypnose éricksonienne, la communication non violente, la programmation neurolinguistique ;

ainsi que diverses thérapies corporelles, la psychomotricité relationnelle, l’eutonie, l’haptonomie, la sophrologie ;

certains aspects de la kinésiologie, de la kinésithérapie, de la logopédie le tout à travers une certaine compréhension de la maladie et de la guérison apportée par la psychosomatique.

Pourquoi brève ?

Avec cette thérapie nous entrons dans le vif du sujet de ce pourquoi le patient vient consulter. Sa vérité profonde, inscrite dans sa mémoire cellulaire ne demande qu’à émerger.

Un accompagnement thérapeutique c’est “aller avec lui” là où il a du mal à aller seul, et prendre soin de ce qui se vit là, pour lui et en lui, le reconnaître et l’accueillir.

Quand le patient est prêt pour vivre cela quelques séances suffisent. Quand le mental résiste et empêche le corps d’agir, quelques séances supplémentaires seront nécessaires.

C’est un travail transformateur qui permet d’entrevoir une autre possibilité de vivre et non de survivre.

Approche

 Prendre conscience des comportements biologiques (inconscients) de survie développés dans l’enfance.

Les problèmes que l’individu rencontre prennent racine dans sa façon d’appréhender le monde. Dans l’enfance, c’est une exigence biologique de survie que ses parents s’occupent de lui ; ainsi, il a développé certains comportements, car à l’époque, ils étaient les plus appropriés pour avoir l’attention de ses parents et il en a tiré un grand plaisir biologique.

Au cours de sa vie, il a développé ces comportements qui lui donnaient tant de plaisir, qu’ils sont devenus répétitifs et inconscients, mais inadaptés dans sa vie d’adulte et source de conflits, se traduisant par des malaises et maladies. Nous travaillons sur la façon d’être au monde du patient, et à contacter son ressenti fondamental. Il peut alors modifier, voire inverser jusqu’à ses racines corporelles, sa vision personnelle du monde.

Pour cela, le patient est invité à prendre conscience des mécanismes subtils qui se jouent en lui, aujourd’hui comme hier… et sans doute comme demain, s’il ne se prend pas en main.

Il est amené à :

– comprendre que les « fantasmes » qui le mènent « par le bout du nez » , à son insu,

se sont construits au travers de son histoire personnelle et transgénérationnelle ;

– se confronter sans culpabilisation ni jugement, à la réalité dans laquelle il s’est placé, par nécessite de survie ;

– à accueillir ses émotions avec compassion ; afin de pouvoir s’en libérer.

En ouvrant les yeux sur ses scénarios inconscients, il retrouvera sa liberté de choix, il pourra se réinventer ; non pas en changeant ce qui s’est passé, mais en modifiant le jugement qu’il porte dessus. Ce processus permet de rétablir le choix du patient sans imposer une volonté de guérison. Le respect du choix fondamental de vie du patient est une exigence éthique incontournable.

Aller au-delà de l’imprégnation biologique, des héritages généalogiques, c’est un pardon authentique, c’est entrer dans une vision spirituelle, en lieu et place d’une revendication mécanique de survie.

Code de déontologie

Pratique et compétences En aucun cas, le thérapeute n’aura sur le patient un rôle actif dans le cadre d’éventuelles décisions à prendre dans sa vie. Le thérapeute s’engage à maintenir ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, de stages, ou de formations complémentaires afin de garantir une prestation optimale.

Respect et équité Le respect dans la relation humaine ne peut exister que dans la tolérance. Le considérant comme nécessaire, le thérapeute est entièrement libre et sans contrainte dans l’existence de son individualité. Il est reconnu ainsi au thérapeute et au patient, le droit de bénéficier pleinement et librement de leur diversité dans le cadre de leur responsabilités d’adulte.

Rapport d’égalité Le thérapeute et le patient s’inscrivent dans un rapport d’égalité. Personne ne sait à la place de l’autre. Chacun peut alors apprendre de chacun. Ce rapport d’égalité doit permettre au patient de ne pas nourrir à l’égard du thérapeute, des images qui ne correspondent pas à la réalité (glorification, idéalisation, dénigrement…) Il induit aussi le fait que la décision d’interrompre un accompagnement est le fruit d’une décision libre de la part du patient ou d’une concertation dans laquelle chacun est respecté.

Intégrité et moralité Le thérapeute s’engage sur l’honneur  à : Penser toujours à faire régulièrement son propre bilan intérieur, que ce soit sur lui-même ou sur sa pratique en s’exposant à une vision confraternelle, ou dans le cadre d’un stage ; Respecter le patient dans sa demande en gardant un axe clair et net ; Se garder de toute attitude à prolonger la relation d’accompagnement à son profit ; Respecter l’intégrité physique et morale du patient ; Proscrire toute attitude de séduction affective ou sexuelle.

Prosélytisme Le thérapeute s’engage sur l’honneur à mener ses activités en excluant toute forme de prosélytisme religieux, politique, idéologique ou sectaire.

Obligation du thérapeute Le thérapeute garde à l’esprit que la thérapie est un accompagnement au sens de la vie.  Il s’engage sur l’honneur à : S’abstenir d’établir un quelconque diagnostic médical ; Ne pas interrompre ou modifier un traitement médical ; Ne pas prescrire, conseiller ou délivrer des médicaments ; Diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant des symptômes anormaux ; Avoir dans sa pratique une conception pluridisciplinaire, laissant la porte ouverte à d’autres disciplines médicales ou para-médicales ; Le thérapeute doit donner au patient une information précise sur : les tarifs pratiqués; l’engagement au secret professionnel et au non-jugement.

Secret professionnel Le thérapeute s’engage sur l’honneur – dans le cadre du strict respect de la loi – aux secret professionnel. Il s’engage à ne divulguer en aucun cas à quiconque, sauf dans le cadre d’un échange confraternel, et avec l’accord du patient– les informations révélées au cours des séances.

Consultations

Pour qui ?

Cette thérapie s’adresse à toute personne qui souhaite prendre la responsabilité de sa vie et devenir autonome- ou qui en prend le chemin, et qui rencontre une difficulté à développer des moyens pour faire face à une situation dans sa vie, quelle qu’elle soit.

C’est une approche non-intrusive qui vous permet d’avoir une vision plus claire sur une situation, afin de trouver les réponses en vous. En comprenant votre fonctionnement personnel, inconscient, vous allez pouvoir envisager une nouvelle façon d’être en relation et de cheminer de manière autonome en ayant conscience de vos propres ressources.

Pour quoi ?

Vous avez une maladie et vous vous posez des questions ?  Je vous invite à cheminer sur la voie de la guérison en comprenant son sens.

 “Vous ne guérirez pas de vos maladies, ce sont elles qui vous guériront »    Carl G. Jung

Les lois biologiques démontrent que le stress de la vie quotidienne affecte notre santé et nos comportements ; et que la maladie est crée par notre cerveau, comme fusible, afin de protéger la totalité de notre organisme.

Donner un sens à notre maladie en lien avec notre histoire personnelle, c’est lui donner moins de pouvoir sur ce que nous appelons « fatalité » ; et récupérer ce pouvoir, c’est récupérer de l’énergie et la mettre au service de notre guérison.

Raconter en mots les maux imprimés dans notre histoire émotionnelle va libérer les conflits engloutis dans notre inconscient. La maladie exprime de façon tangible et tragique que nous n’avons pas pris le temps d’écouter un besoin important pour notre corps.

Une nouvelle perception de notre maladie nous donne accès à plus de clarté intérieure, et nous permet « d’ouvrir des fenêtres là, où il n’y avait que des murs” . (J’interviens dans le respect des prescriptions établies par le médecin. (Voir déontologie).

Découvrir le sens de ce qui nous arrive… Pouvoir changer de sens… Et retrouver notre bon sens.

Vous rencontrez des difficultés personnelles qui vous désavantagent ou vous font souffrir, et vous souhaitez y mettre un terme ? 

Quelque soit “la chose” qui vous affecte, vous avez le choix de vous libérer de la charge émotionnelle paralysante dans laquelle elle vous maintient. Parfois une “chose” en cache une autre, pour cela il faut remonter à la racine ; nous traitons ici, la cause -souvent inconsciente,  qui aura une incidence sur la conséquence, qui elle est visible : confusion, mal-être, addictions, manque de confiance en soi, phobies, problèmes de surpoids ou d’anorexie, deuils, divorce, vécus répétitifs, blocages, expérience traumatisante vécue…etc.

 

Vous rencontrez des difficultés relationnelles et vous aimeriez que cela change ?

La vie est belle, quand on la fait belle… encore faut-il la faire belle.

Nous sommes tous concernés par les difficultés relationnelles, nous avons tous connus un jour ou l’autre de l’embarras dans notre rapport à l’autre.  Que ce soit en tant qu’enfant, adolescent ou adulte.  Ces difficultés émergent dans les relations que nous développons avec nos parents, nos enfants, les membres de notre famille ou encore dans nos relations amicales et amoureuses  ou nos relations socioprofessionnelles.

Les malaises que nous pouvons ressentir à entrer en contact avec l’autre témoignent des difficultés que nous éprouvons dans notre rapport à nous-même et à notre manière d’être au monde.  Ces difficultés mal vécues peuvent causer de la souffrance engendrée par la dégradation de la situation relationnelle et entraîner un lot de troubles, que ce soit sur le plan du comportement, de l’humeur ou de la pensée et peuvent être déclencheur de maladie.

 

Le bonheur se trouve seul et se partage avec quelqu’un

 

La relation de couple est particulière dans la mesure où elle touche la relation intime et profonde de deux êtres et s’inscrit dans un quotidien dans lequel les masques sociaux finissent par tomber assez rapidement après la période de séduction. Notre manière d’être en relation et nos réactions nous viennent de notre petite enfance. Nous répétons instinctivement ce qui a réussi à attirer l’attention de nos parents et ainsi à survivre.

 

Dans le couple, en “atomes crochus inconscients”, via les neurones miroirs, nous rejouons avec nos partenaires les systèmes relationnels névrotiques du passé ; mais puisque ce n’est plus vital aujourd’hui, voire inadapté, nous pouvons nous en libérer.  Mettre en lumière et comprendre les programmations, fonctionnements et réactions devenus inadaptés et périmés aident à s’en libérer.

Les personnes seules qui souhaitent vivre une relation de couple ou qui vivent une relation amoureuse mais ont peur de s’engager alors qu’elles le désirent au fond d’elle-même, pourront comprendre ce qui dans leurs fonctionnements les pénalise et retrouveront le choix de leur orientation. La mise en conscience permet d’éviter l’échec, la destruction de la relation, de l’autre et de nous-même et d’envisager de vivre heureux en couple avec amour, humour, liberté et responsabilité.

 

Témoignages

Contactez-moi

10 + 7 =

Je vous reçois sur rendez-vous :

les Lundi Mardi Mercredi Vendredi de 9h00 à 20h00

au 97 Avenue du Vallespir 66740 Laroque des Albères

et le Jeudi de 9h à 20h

à la Coopérative Natur’Santé Domaine de la Cabane

66300 Saint Jean Lasseille

Port : 06 16 78 44 38

 

 

 

Monique Tribillac

Blog

                                        Décodage des maladies (cancer …)                                                            et thérapie de libération de la cause psycho-émotionnelle des maladies

Nous croyons que nous allons, intellectuellement, résoudre et contrôler les expériences vécues, alors que nous agissons selon les schémas enregistrés dans nos mémoires cellulaires. Ce sont elles, qui verrouillées par l’émotionnel, nous dictent, en tout points, commentent nous comporter, voir, ressentir et décider comment vivre nos expériences.

Il est fondamental de comprendre que le corps et le monde extérieur ne sont pas la cause de nos problèmes, mais les effets, les conséquences de ces mémoires qui resurgissement du passé, s’empare de notre inspiration de Soi, de s’exprimer.

Cette thérapie, est un travail en profondeur, sans complaisance ni jugement, où l’on touche “là où ça fait mal”; voir et comprendre pourquoi c’est là, afin de pouvoir s’en libérer avec compassion et humour.

Nous devons apprendre à passer du statut de victime à celui de responsable.

Accepter d’être responsable de tout ce qui arrive dans notre vie, même si cela reste inconscient, nous permet de réintégrer notre pouvoir personnel, et de pouvoir envisager de manifester dans notre vie ce que nous avons besoin selon notre cœur.

Les problèmes que nous avons rencontrés dans notre façon d’appréhender le monde : 

Dans l’enfance, c’est une exigence biologique de survie que nos parents s’occupent de nous; Nous avons développé certains comportements car, à l’époque, ils étaient les plus adaptés pour avoir l’attention de nos parents, et nous en avons tiré un grand plaisir biologique. Au cours de notre vie, nous avons répété ces comportements qui nous ont donné tant de plaisir, que c’est devenu notre façon d’être au monde.

Puisque, maintenant, à l’âge adulte, ils ne sont plus adaptés, et sont la source de bien des conflits (souvent inconscients), comme notamment celui de garder ce plaisir biologique du début (notre cerveau à cristallisé: je perds ce plaisir = je suis mort); ce qui se traduit dans notre corps par des malaises ou des maladies.

La maladie n’est pas le fruit du hasard :  

Elle est un enseignement, une réponse à une question posée par nos ancêtres. C’est au travers de messages circulants trans-générationnels que nous les programmons. Nous allons donc raconter en mots ce que nos maladies nous racontent en maux, et laissons nos cellules entendre cette histoire.

Nous retrouvons la confirmation de nos comportements dans notre histoire familiale, dans l’enfance et dans la vie intra-utérine.

Donner un sens à son histoire, à ses maux et à ses maladies, guérir des souffrances familiales, et d’avancer vers la délivrance de conditionnements familiaux enfermant pour accéder à un autre niveau de conscience, tel est le but de ce travail.